[Présentation sur YouTube]

Contre-sens s’écrit à présent contresens, mais si je le garde avec son ancien trait d’union, c’est pour laisser sa définition complète à chacun des mots, « contre », et « sens ».

Dans cette première partie, des mots immenses vont disparaître, vous saurez instinctivement pourquoi, vous aurez dans vos vies tous les souvenirs encore d’instants vécus où, réellement, vous aurez senti ses mots disparaître, « doucement et soudainement » ou violemment. Peut-être même que vous vous serez posé la question « où est-il ? » Ou « pourquoi ? » Souvent on répond vite « c’est l’époque, maintenant, c’est comme ça. » Ouais, et comment / pourquoi « comme ça » ? En général les causes invoquées sont courtes, fausses ou arrangent tout le monde. Nous, on sait, à présent, que ces mots ont rencontré un Boojum… [voir #38] Le #42 reprend les mots un par un, revoit leur définition générale et tente de présenter les raisons de leur quasi absence dans toutes les paroles, vies, privées ou professionnelles, parfois consciences, et même rêves, aujourd’hui. En abordant ainsi les causes de la modification du sens « sociétal » de ces mots choisis, le #42 propose le premier panorama de l’analyse critique de la société totalitaire avec des exemples pratiques et la replace dans une réalité forcément inédite.

…Ah, oui, et ne vous inquiétez pas pour le hacker : en fait, il s’est échappé, et il a un pouvoir : il peut devenir transparent. Ils ne le retrouveront jamais, il continuera ses forfaits.


TEXTE CRU

sous-titrage en cours
Back to Top